Suivez-nous : Icone-rss Icone-viadeo Icone-linkedin Icone-facebook Icone-google Icone-twitter
Accueil - Magazine - L'actualité Emploi

Le cabinet médical de demain

Date de publication : 02/08/2017
Peu de secteurs d’activités échappent aux nouvelles technologies. Carrière médicale vous renseigne sur le futur des cabinets médicaux !

Forward : le cabinet médical américain qui ressemble à un Apple Store

Adrian AOUN, ancien ingénieur de Google, a conçu et pensé le premier cabinet médical connecté. Son objectif ? « Passer d’une médecine réactive à une médecine pro-active ». Pour ce faire, il a investi dans des machines ultra-connectées permettant aux médecins d’accéder à toutes les données nécessaires pour un bilan complet.
L’examen commence dès l’entrée dans le cabinet avec un scanner corporel. Grâce à cet outil, les médecins connaissent, en moins d’une minute, le poids, la taille, la température, le rythme cardiaque et la pression artérielle du patient.


@01net

Mais le scanner n’est que la première étape du processus. A cela s’ajoute des prises de sang et autres examens effectués sur des machines de haute-technologie. La présence d’un laboratoire sur place permet de connaître les résultats en moins de 20 minutes… Le cabinet Forward est donc réfléchi pour optimiser le temps.

Toutes les données sont collectées informatiquement, ce qui permet au patient d’avoir un suivi optimal par les médecins. Autre nouveauté de ce cabinet médical : les patients ne sont pas suivis par un seul médecin mais par plusieurs ! D’où l’importance d’avoir des outils assez rapides et développés pour tout faire en temps et en heure.

Enfin, si le suivi du patient semble déjà complet à son entrée dans le cabinet, l’ancien ingénieur de Google n’a pas voulu s’arrêter là !
En effet, les malades chroniques ont droit à un suivi post-consultation grâce à des outils connectés comme les tensiomètres ou glucomètres. Cela permet ainsi aux patients d’être suivis à distance et assistés si besoin.

En revanche, pour bénéficier des services Forward H24, avec la possibilité de chatter avec un membre du staff via une application, il faut compter 149 dollars par mois.

 

Le cabinet IPSO, les premiers pas du cabinet ultra-connecté français

Si le cabinet américain Forward est conçu dans le but de faire un examen complet aux patients, il n’est pas dit que la reproduction exacte de ce modèle voit le jour en France. Les Français aiment avoir un rapport privilégié avec leur médecin.

Toutefois, un modèle de cabinet médical connecté arrive en France. C’est notamment le cas avec le cabinet IPSO, présent à Paris. Ce cabinet met également en place des technologies de haut point pour assurer un meilleur suivi au patient. Le suivi commence à partir des tablettes avec, par exemple, des questionnaires post-opératoires à remplir.

IPSO a également mis en place le dossier médical numérique, partagé avec les autres professionnels médicaux du cabinet, le tout sous accord du patient. Le dossier médical numérique permettra surtout aux médecins d’accéder plus facilement aux données du patient en cas d’urgence. Le patient pourra également consulter son propre dossier en ligne, via un portail sécurisé.
Mais le cabinet IPSO ne s’est pas arrêté là, il a également réfléchi à l’aspect pratique. La prise de rendez-vous peut se faire en ligne. Et les patients reçoivent des messages personnalisés par e-mail ou SMS pour ne pas oublier leur rendez-vous ou les prévenir d’un retard éventuel du médecin.

Le site internet du cabinet donne des informations pratiques relatives aux tarifs et à l’accès au cabinet. Mais surtout, point qui peut séduire les patients, présente l’équipe médicale en image avec les spécialisations de chacun !

Un tournant technologique pour la médecine française

L’arrivée de cabinets ultra-connectés n’est pas sans impact sur la médecine traditionnelle. En effet, elle implique des changements de méthodes, pratiques et d’utilisation d’outils. Il faudra alors former les médecins à l’utilisation des machines, notamment les doyens de la médecine, qui ont des habitudes plus classiques.
Malgré les « difficultés » de formation et le coût que cela impliquera, il est nécessaire, pour le vice-président du conseil de l’ordre des médecins, de suivre le mouvement technologique et d’appréhender la médecine sous un autre angle…technologique.

Ces cabinets ultra –connectés changeront à la fois la pratique des professionnels d’un point de vue des formations, mais aussi la coopération entre professionnels. Désormais tous les professionnels du territoire (médecins, paramédicaux et établissements de santé) coopèreront de manière accrue. D’ailleurs, ce type de cabinets verra principalement le jour dans les grandes villes françaises et initialement dans la capitale. Ce qui implique la mise en place d’un rythme à deux vitesses en France entre les cabinets de demain et ceux « traditionnels » et les grandes et petites villes. On peut également imaginer des répercussions sur les prix des consultations, en raison de l’utilisation de machines de pointe.

Enfin, l’introduction des cabinets ultra-connectés impliquera la spécialisation ou la création de postes chez les ingénieurs. A la fois pour penser et faire les machines mais aussi pour veiller à leur bon fonctionnement.

 

Le cabinet médical de demain sera un espace ultra-connecté où le patient pourra réaliser une batterie d’examens en peu de temps. Et connaître ses résultats quasiment à l’instant T, grâce à la présence de laboratoires et spécialistes. Si la France ne semble toutefois pas prête à effectuer de tels changements, les cabinets médicaux français commencent quand même leur transformation technologique. Notamment grâce à l’insertion d’outils connectés.
 

Emploi paramédical

 

Formation paramédical

Ong conseil france pour la ligue nationale contre le cancer
Médecins du monde
Ong conseil france pour care france
 
Centralesupélec
Cnfce
Cnfce