Accueil > Actualité > L'actualité du marché de l’emploi > Les 6 métiers de la santé les plus demandés !
Les 6 métiers de la santé les plus demandés !
Date de publication : 10/02/2021
Le secteur de la santé est en tension. En effet, de nombreux postes ne sont pas pourvus par manque de personnel possédant les compétences nécessaires pour réussir leurs missions. Pourtant au regard de l’augmentation et du vieillissement de la population, les effectifs dans les métiers de la santé continuent de progresser. Ce phénomène s’est évidement amplifié avec la pandémie survenue en 2020.
Le secteur de la santé emploie 2 millions de personnes et environ 1.4 million de ces professionnels exercent une activité de soins, mais surtout très peu sont touchés par le chômage. Nous vous proposons de découvrir quelles sont les 8 métiers de la santé qui sont les plus demandés et proposant le plus de contrats d’embauche.

Les 6 métiers de la santé les plus demandés

1- Aide-soignant

L’aide-soignant s’occupe du confort physique et moral des malades sous la responsabilité de l’infirmier. Chaque jour, il les aide à effectuer leur toilette et s’habiller, change la literie et le linge, effectue le nettoyage et le rangement des chambres. L’aide-soignant n’a pas le droit de délivrer des médicaments ou réaliser des soins médicaux, par contre, il participe aux changements de certains pansements, la prise de température, la pression artérielle et le rythme respiratoire.

2- Sage-femme et infirmier puériculteur

Le métier de sage-femme recrute notamment des profils formés à l’étranger et avec le développement de l’ambulatoire, le travail se développe à domicile. Compte tenu du manque de puériculteurs et d’auxiliaires de puériculture, l’infirmier puériculteur travaille dans les maternités avec les bébés et au côté des sages-femmes. Les perspectives d’emploi sont très favorables et la profession permet d’évoluer et de se spécialiser.

3- Orthoptiste

Chargé de la rééducation ou de la réadaptation de la vue, le métier d’orthoptiste se développe de plus en plus. Un tiers de la profession exerce comme salarié en cabinet d’ophtalmologie.

4- Masseur-kinésithérapeute

Le champ des compétences s’est élargi, notamment avec le développement des maladies neurologiques. La plus part crée leur propre cabinet et exerce leur métier en choisissant d’être indépendant.

5- Pharmacien

L’officine est toujours le principal débouché pour les pharmaciens et leur pharmacie devient de plus en plus un espace de santé centré sur l’accompagnement des malades. Dans la même logique, la loi santé devrait autoriser les pharmaciens à pratiquer des vaccinations, dans le cadre d’une expérimentation.

Avec le séquençage du génome, ils joueront un rôle dans la personnalisation des traitements. De plus en plus, une partie des pharmaciens choisissent de rejoindre l’industrie.

6- Médecin

L’accès aux études de médecine est relié au numerus clausus, c’est-à-dire le nombre restreint de personnes qui ont accès à la deuxième année de médecine. Ainsi la part des médecins généralistes est en baisse depuis quelques années et cette tendance s’est poursuivi jusqu’à maintenant.

Autre évolution, Le modèle du médecin généraliste libéral qui exerce seul, devient de moins en moins la norme. Avec le développement des soins à domicile, le transfert de soins s’accompagne de la création de centres de santé avec des médecins qui deviennent des managers et des infirmiers qui effectue une grande partie des actes.

 

Parmi les secteurs d’activité, celui de la santé figure parmi les plus grands recruteurs de cadres. Alors si vous souhaitez travailler et être certain de trouver un emploi rapidement, nous vous invitons à rejoindre ses métiers d’avenir.

Les évolutions sont rapides et déjà d’autres métiers de la santé, au-delà des 6 que nous vous avons cité, sont en pleine croissance, notamment celui de responsable d’un service de soins à domicile et de médecin coordonnateur.

 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

15 septembre 2021 : Obligation vaccinale pour les soignants !
15/09/2021
Les soignants ont l'obligation d'être vaccinés contre la Covid-19 à partir du 15 septembre sous peine d'être suspendus et non rémunérés. Les salariés devront présenter la preuve d’au moins une injection de vaccin pour continuer d’exercer leur travail. Le délai pour une vaccination complète a été fixé au 15 novembre. A ce jour, 300 000 d’entre eux n’auraient toujours pas reçu la moindre dose, selon les communiqués du ministère de la Santé.

...




Une pénurie d'ophtalmos en France?
01/07/2021
Ces dernières années, on a observé une baisse constante du nombre d’ophtalmologues en France. On ne recense que 4 621 ophtalmologues agréés au début de l’année 2021. Alors comment expliquer ce phénomène… C’est ce que l’on va essayer de comprendre avec vous dans cet article.

...