Accueil > Actualité > L'actualité du marché de l’emploi > Les pharmaciens en plein boom !
Les pharmaciens en plein boom !
Date de publication : 28/12/2021
La vaccination pour le covid avec ses différents rappels ainsi que la campagne traditionnelle pour la grippe ont augmenté considérablement le travail des pharmaciens. Ceux-ci invoquent une fatigue importante face à la multiplicité des tâches exceptionnelles qui leur sont affectées.

La contribution des officines à la vaccination est très importante et beaucoup d’entre elles estiment n’avoir ni les moyens humains, ni les incitations financières suffisantes pour permettre une activité dans de bonnes conditions. Nous vous proposons un point sur cette corporation qui ne chôme pas !

Les pharmaciens en plein boom

Entre fatigue et manque de personnel

Comme dans beaucoup de métier de la santé, le personnel manque pour organiser un travail performant et dans de bonnes conditions de travail. Le recrutement de profils qualifiés est particulièrement difficile dans le secteur pharmaceutique. Face à cette pénurie de bras, les organisations du secteur réclament notamment une mutualisation des forces dans la médecine de ville, en permettant par exemple aux infirmières et soignants libéraux de vacciner en pharmacie, ce qui pour l'instant, est interdit. Les pharmacies connaissent en outre la concurrence des centres de vaccinations.

Le ministère de la Santé a annoncé vouloir en rouvrir 300, en plus du millier déjà en activité. De quoi embaucher des praticiens qui ne pourront pas rejoindre les pharmacies.

Les tests en forte augmentation

Les contaminations ont fortement augmenté depuis plusieurs semaines. Six millions de tests ont été pratiqués sur les sept derniers jours. La moitié l'ont été en pharmacie. Par rapport 2020, la France a augmenté la cadence et dépiste structurellement de façon plus importante, même lorsque les cas baissent. Les tests ont, pour cette fin d'année, alourdi les tâches assignées aux pharmacies. Sur le plan de la vaccination, la campagne de rappel est venue s'ajouter aux primo-infections. Les pharmacies sont au cœur de cette accélération générale, du passage du pass sanitaire au pass vaccinale.

La faiblesse des salaires

Le gouvernement tente d'infléchir les réactions des pharmaciens avec des incitations financières. Ils toucheront ainsi 5 euros de plus par injection dominicale, qui s'ajouteront au tarif habituel. Cependant, ces 5 euros pourront difficilement couvrir les frais engendrés par l'ouverture d'une pharmacie pour une journée supplémentaire, à moins de multiplier les doses. D'autant que si les officines pourront ouvrir, le décret restreint leur activité aux tests et aux vaccins, ainsi qu'à la délivrance d'antidouleurs de niveau 1.

La prime ne rivalise pas avec la rémunération offerte aux libéraux dans les centres de vaccination. Leur salaire, forfaitaire est de 272 euros la demi-journée, les samedis après-midi, dimanche et jours fériés et à 68 euros de l'heure pour des vacations de plus de quatre heures.

De l’organisation pour tous les métiers en officine !

Le mois de janvier va être difficile pour les pharmaciens notamment avec la date fixée au 15 janvier 2022. En effet, à partir de cette date, il faudra être à jour pour des millions de français afin de pouvoir continuer à vivre normalement. Dans les officines, la vie doit pouvoir s’organiser et pour tous les métiers.

Tout d’abord bien sûr, les pharmaciens qui accueillent la clientèle et délivrent, sur ordonnance, les médicaments et préparations. Ils sont tenus d’en connaître la composition, les effets secondaires, les contre-indications, pour apporter un conseil éclairé aux malades. Il y a aussi les préparateurs qui, sous la responsabilité du pharmacien, délivrent les médicaments, produits de santé et d’hygiène.

Ils prennent connaissance de l’ordonnance, traduisent les doses prescrites en nombre de boîtes ou de flacons et vérifient que l’association des médicaments prescrits n’est pas dangereuse. Enfin les conditionneurs en charge, au sein de l’officine, de la gestion du stock et des commandes. Ils suivent attentivement l’écoulement des stocks, participent aux inventaires et passent les commandes depuis les logiciels utilisés par l’officine.

 

Vous l’avez compris, les pharmaciens et leur personnel sont au cœur de l’actualité, devenus la « cheville ouvrière » d’une activité qui dure et dont l’avenir est difficilement prévisible.

Au-delà de ces difficultés, les métiers de la pharmacie et du travail en officine restent passionnants et de nombreuses opportunités de carrière sont proposées notamment sur direct emploi mais aussi le site partenaire spécialisé dans la santé Carrière Médicale. Alors n’hésitez pas à postuler à nos offres d’emploi dans ce domaine et sur toute la France !

D'autres articles qui pourraient vous plaire

Zoom métier : auxiliaire de vie
05/07/2022
Les auxiliaires de vie ou aides-soignants à domicile est un métier qui demande un attrait pour le contact avec autrui, des qualités humaines et une force de caractère afin de surmonter les épreuves physiques et psychologiques. Ce métier est parfois oublié alors qu’il est important dans l’aide des personnes âgées, des personnes handicapées ou des personnes dépendantes. Faisons un zoom sur ce métier qui fut une aide appréciée et essentielle pendant l’épisode du COVID-19.

...




Fiche métier : Assistant maternel
18/05/2022
L’assistant maternel prend la relève des parents pour s’occuper de leurs enfants. Il est en charge de veiller à l’éducation des enfants, en général de 0 à 3 ans. Aussi connu sous les noms de nourrice ou nounou, l’assistant maternel accueille en général à son domicile un maximum de deux enfants (hors dérogations pour 3 ou 4 enfants.)

...